Swatch The World

Swatch_The_World_000.jpg (39716 octets) 25 & 26 Septembre 1992


100.000 Spectateurs par soir

Zermatt (Suisse)

Titres

bulletCountdown
bulletUne alarme qui swingue
bulletÉquinoxe 4
bulletRévolutions
bulletZoolookologie
bulletOxygène 4
bulletLes Chants Magnétiques 2
bulletRendez-vous 2
bulletUne alarme qui swingue

    Ce concert fête la 100 millionième montre Swatch vendue dans le monde en huit ans. À l'occasion de ce concert, la société suisse présenta un prototype de la première montre possédant une alarme musicale : la Swatch MusiCall. La mélodie de cette alarme musicale a été composée par Jean-Michel Jarre et, avec l'accompagnement de quelques synthétiseurs, est une pré-version de Chronologie 4 et Chronologie 5 (l'album Chronologie sortira huit mois plus tard)

    Jean-Michel Jarre ne joua pas une note ces soirs là (un ordinateur le faisait à sa place) et cela lui permit de se concentrer uniquement sur l'aspect visuel de ces deux concerts.

    Si vous voulez écouter cette alarme musicale, suivez ce lien: Chronologie 4 alarme

Instruments

    La musique était entièrement jouée par ordinateur.

Crédits

Créé et Dirigé par Jean-Michel Jarre
Musique de Jean-Michel Jarre
Ingénieur du Son: Michel Geiss
Images Géantes: Marie-Jeanne Gauthe, Paul Souverbie
Projections: Leon Miquel, Contre-Jour
Lasers: Claude Lifante, Stratovision
Pyrotechnie: Daniel Azancot
Quelques chiffres
bulletune équipe de plus de 80 personnes
bullet6 tours de haut-parleurs avec au total une puissance de 20 kilowatts
bullet60 projecteurs pour illuminer les chalets et le rocher
bulletSurface de projection: 900 x 400 mètres
bulletDistance de projection: 300 mètres
bulletDeux lasers liquides pour les animations
bulletUn canon laser pour les effets de nuit
bullet12 projecteurs d'images de 4.000 watts
bullet4 projecteurs spéciaux de 2.500 watts pour les images animées sur le rocher
bullet4 skytrackers de l'US Army pour les effets de nuit, avec chacun une intensité égale à 8 millions de bougies
bulletPlusieurs tonnes de fusées pour le feu d'artifice
bulletSynchronisation de son et lumière géré automatiquement par un système informatique de 20 terminaux

Précédente Accueil Remonter Suivante