EMS Synthi AKS

 

Année de sortie: 1971 pour le Synthi A (3 000 F), 1972 pour l'AKS (6 000 F)

Clavier: 30 touches digitales, vélocité (clavier appelé KS, en série sur l'AKS mais en option sur le Synthi A).

Il est également possible de connecter le clavier mécanique duophonique DK2.

Polyphonie / Nombre d'oscillateurs: Non / 2

Formes d'ondes:

bullet

VCO 1 --> Dents de scie et sinus variables;

bullet

VCO 2 --> Rectangle, dents de scie et triangle variables

bullet

LFO: 1 (Carré, dents de scie et triangle variables) --> appelé VCO 3

Générateur(s) d'enveloppe: 1 AD

Filtre(s): 1 PB (18 dB/Octave)

Presets: Non

Portamento: Non

Joystick de commande

Bruit: Un générateur produisant toutes les couleurs de bruit.

Sample & Hold / Modulateur en anneau: Non / Oui

Poids et Dimensions: 7,5 kg, 48 x 38 x 12 cm pour le Synthi A; 11 kg pour l'AKS


Autres caractéristiques: 
   Programmation matricielle. Séquenceur numérique (256 notes) incorporé dans le clavier 'KS'. Réverbération à ressort (maximum 2 secondes). Entrée pour signal extérieur. Ampli et haut-parleurs intégrés. Présentation en mallette. L'AKS est le Synthi A (sans clavier) muni du clavier KS et de meilleurs oscillateurs.


Remarques:
   Pur synthétiseur de recherche créé par P. Zinovieff et D. Cockerell. Comme il n'était pas pré câblé, il fallait obligatoirement programmer ses sons en reliant différents modules. Cette version portable du VCS3 fut vendue à près de 900 exemplaires. Encore fabriqué en 1992 (vendu 14.000 F). Le Synthi A devait être appelé au départ VCS 4, puis il prit le nom de Portabella et enfin de Synthi A. En 1970 un prototype de l'AKS, le Synthi KB-1, qui avait un petit clavier de 29 mini-touches, fut vendu 330 £ au groupe Yes.

Précédente Accueil Remonter Suivante