Theremin

 

bientôt  une image du theremin de Jean-Michel Jarre (celui-ci est un theremin moderne n'ayant rien a voir avec un vrai)

Sons

    Haute voix dans Oxygène 10


Descriptif

    Sa main danse autour d'une antenne métallique comme elle charmerait un reptile. Lydia Kavina, seule en scène, joue d'un étonnant instrument. Elle semble dans un état second et donne du Debussy aux troisièmes rencontres art-cinéma-vidéo-ordinateur. Avec un Thereminvox, inventé en 1920 par son grand-oncle, le physicien et musicien Lev Theremin (Léon Theremin). Cet instrument révolutionnaire est alors le premier à produire des sons sans contact physique, grâce à trois générateurs de haute fréquence. Deux d'entre d'eux, reliés à une antenne, produisent un champ électromagnétique modifiable par les mouvements de la main droite, tandis que la gauche module le son avec le troisième générateur. Et jaillit la mélodie, airs mélancoliques ou sonorités stridentes. Cette nouvelle technologie de l'entre-deux-guerres a suscité une fantastique curiosité dans le monde entier. Présentée à l'Opéra de Paris en 1927, il faut l'intervention de la police pour contenir la ferveur du public. Le maestro enchaîne l'Albert Hall de Londres, le Carnegie Hall de New York... la Sibérie.

    Il fut ensuite presque totalement oublié des artistes pendant de longues années.

    C'est Jean-Michel Jarre qui le ressort des oubliettes avec son album Oxygène 7-13 et le présente lors de sa tournée de concerts.

 
bullet

1 antenne pour le volume, 1 antenne pour le pitch

bullet

2 oscillateurs radio pour obtenir des sons sur cinq octaves

bullet

le premier instrument électronique, appelé encore Aetherphon ou Thereminvox

 

Précédente Accueil Remonter Suivante